Chaque posture est un soin

Nouveau! Les packs pour approfondir votre pratique

Mes chers amis yoginis et yogis,

Si vous suivez mes cours, vous m’entendez souvent dire “considérez que chaque posture est un soin”. Alors, cela vous fait aborder votre pratique sous un autre angle. Vous sortirez peut-être du schéma de pensée du “faire” sous entendu pour “réussir” votre meilleure posture. Cette attitude mentale vous entraîne vers un état d’esprit “j’aime/je n’aime pas” telle ou telle posture que vous cataloguez “facile/difficile”. Parfois certains pratiquants ne font plus les postures qu’ils considèrent trop faciles, certains disent même qu’ils s’ennuient. D’autres, ne pratiquent pas dans leur routine les postures qui leur semblent trop difficiles. Mais que reste t-il? L’impression de tourner en rond sur votre tapis qui vous semble trop étroit?

Mais si vous considérez chaque posture comme un soin, dans les postures que vous trouvez “faciles”, vous vous délecterez de votre capacité à les maintenir et, surtout, à intégrer la dimension thérapeutique du souffle. Alors, vous pourrez dire que vous pratiquez le yoga. Votre posture sera devenue une asana, au sens noble du terme.

On dit souvent que les “ménages à trois” sont impossibles 😁 et que dans les fratries de trois, l’enfant du milieu a du mal à trouver sa place. Non? C’est pourquoi il faut beaucoup pratiquer Utthita Trikonasana: cette posture qui comporte 3 triangles nous fait rentrer sous terre et toucher la lune. Elle crée en nous cette empreinte indispensable pour nous sortir des dualités (bien/mal - vrai/faux - facile/difficile - j’aime/je n’aime pas).

Comme vous le savez maintenant une posture de yoga nécessite de juxtaposer :

  • le corps (le geste, le mouvement)

  • le mental

  • et le souffle.

Voici la vraie difficulté (et magie!) du yoga!

Que se passe t-il quand on débute?

  • on réduit son prisme au mouvement physique

  • on laisse courir le mental (qui demande impérieusement parfois de revenir)

  • et on oublie le souffle au point de le bloquer

C’est normal! Il faut des années d’apprentissage pour créer cette juxtaposition et la symbiose corps/mental/souffle. Mais c’est ce qui caractérise le yoga. Pas la réalisation d’une belle posture anatomique uniquement.

C’est peut-être en pranayama que l’on peut appréhender la juxtaposition du souffle et de la conscience si le corps vous laisse en paix. C’est pourquoi dans le yoga Iyengar® on commence par le pranayam allongé. Ainsi vous n’êtes pas perturbé-e par votre physique. Dans le trio, on en met un au repos, c’est déjà ça de gagné! 😁

Mais comment aborder la posture comme un soin?

Voici une sélection de 3 recommandations. Si vous les adoptez (ou essayez de), votre pratique sera grandement modifiée, que dis-je magnifiée. 🤩

Déjà faire preuve de délicatesse

Vous savez que l’on présente souvent le yoga comme un art. Les artistes ont un point commun: la délicatesse. Je ne pense pas qu’un artiste puisse être grossier dans l’exécution de son art. Que ce soit un pianiste ou un peintre, les artistes ont un autre point commun: ils sont absorbés. Cette délicatesse va de pair avec intériorisation et concentration. Rappelons, au passage, que Dharana, la concentration, est la sixième branche du yoga.

Et alors? Alors, il vaut mieux cesser de pratiquer comme des charretiers! (pardon pardon les charretiers mais tout le monde comprend). Quand je demande de dégager les épaules en Salamba Sarvangasana, j’obtiens souvent en réaction un énoooooorme mouvement d’avant en arrière qui vient compromettre l’assise de la posture (le fameux Utthita Trikonasana qui se cache partout): le triangle de la tête et des deux épaules.

Attention, ne confondez pas délicatesse et mollesse! Hum, délicat à appréhender n’est-ce pas? 😁

Ensuite, relier la posture à ses effets bénéfiques

Je ne voudrais pas vous entraîner vers l’état d’esprit de consommateur: je fais telle posture parce que, ou pour, ressentir tel bénéfice. Mais voilà une étape qui peut vous permettre de faire ami-ami avec les postures, notamment celles qui sont impopulaires (et que nous sommes courageux d’enseigner, nous les enseignants!😉) Et au moins de connecter la conscience et le mouvement. Vous aurez au moins deux pieds du trépied!

Par exemple, lorsque vous faites les postures debout, connectez vous à l’ouverture du bassin. Savez-vous que dans certaines postures on peut “sentir” son transit se faire? Je pense aux inversées notamment. Les personnes aux intestins paresseux apprécieront doublement dans les postures debout le ressenti d’espace, de “desserrement” des fibres de l’abdomen et du bas du dos. A défaut de les ressentir, au moins, il est possible de visualiser cet effet.

Développer vos intentions

Voici quelques exemples d’intentions:

  • Si vous avez l’esprit encombré, chargé, en fouillis, en bouillie 😂, faites Uttanasana avec l’intention de vous vider la tête

  • et pratiquez Prasarita Padottanasana avec l’idée de bloquer l’afflux des nouvelles pensées grâce au sommet de la tête posé

  • Si vous vous sentez lourd-e, engourdi-e dans votre propre corps, sautez avec allégresse dans les postures debout afin d’apporter de la légèreté et de casser le Tamas (l’inertie). C’est pourquoi on fait autant Adho Mukha Vriksasana ( l’équilibre sur les mains) dans les cours traditionnels comme coup de boost pour pouvoir ensuite commencer la pratique dans de bonnes conditions.

Je vous assure que l’intention est un formidable accélérateur d’apprentissage. En outre, l’intention développe l’attention et vous rapproche davantage de l’asana, du yoga.

Le petit secret est qu’une même posture peut être réalisée avec de multiples intentions. Par exemple, lorsque j’étais à en weekend à Paris, il fallait bien adopter une pratique de survie pour garder le corps yogique et enlever la fatigue. Pour la première fois de ma vie, j’ai abordé Urdhva Dhanurasana pour récupérer. Et c’était divin

J’ai renoncé à la posture “parfaite” au sens des points clés pour la rendre large avec l’intention de me défatiguer et de vitaliser mes cellules. Aucune tension musculaire. C’était vraiment une pratique “soin”.

J’étais loin de ma salle équipée: habillée, la TV allumée sur LCI, au milieu du salon avec du passage (heureusement ma famille est habituée à mes postures insolites intégrées au quotidien) 😁

Et après? J’ai vraiment eu l’impression d’avoir fait “peau neuve”. Je précise que j’avais “encadré” Urdhva Dhanurasana dans une petite série tout aussi insolite avec l’usage du canapé….

Les packs pour approfondir les effets de la pratique

Vous avez compris que par “soin” je n’entends pas la notion de “soigner” au sens thérapeutique du terme. Mais plutôt prendre bien soin de soi dans un “esprit spa” pour se porter mieux, physiquement, mentalement et émotionnellement. 🤩

Pour cela j’ajoute 3 notions:

  • la durée ou la répétition

  • la localisation

  • le thème

C’est pourquoi j’ai créé des packs de vidéos thématiques pour pratiquer:

  • selon un certain axe

  • sur plusieurs jours

  • pour atteindre un “mieux”

Le premier pack est consacré à l’ouverture du bassin

Il est composé de 6 vidéos dont la durée varie entre 30 minutes à 1H, donc c’est plus facile “à caser” dans votre quotidien que des cours classiques d’une heure 30 😉.

J’ai choisi ce thème car l’abdomen est le siège de la santé et le bas du dos est le siège de bien des maux! Il s’agit donc d’un pack “coup double”.😁

Et puis également parce que la prochaine pleine lune en taureau aura lieu ce vendredi 19 novembre à 09h59.  Associé à l'élément Terre et relié au chakra racine qui symbolisent l'ancrage, la stabilité mais aussi nos liens familiaux, ce signe généreux, loyal et déterminé est très connecté à la Nature, à son corps et à ses ressentis physiques. Cette pleine lune en Taureau permet de nous recentrer sur nos vrais besoins, autant sur le plan corporel, qu'émotionnel et spirituel. Elle nous invite à nous ressourcer, à ralentir le rythme et à réfléchir à la façon dont nous pouvons améliorer notre quotidien, pour trouver l'équilibre et prendre du temps pour soi.  Alors cela me semble parfaitement d’actualité!

Ce pack vous profitera particulièrement si:

  • Vous avez le bassin raide

  • Des difficultés dans les flexions avant

  • Des intestins paresseux

  • Un bas du dos fragile

  • Vous êtes hyperlaxe avec un manque d’ancrage

  • Vous ressentez beaucoup de tensions émotionnelles

Ce pack travaille plus précisément:

  • L’élément Terre pour développer ancrage stabilité et sécurité

    • Et son chakra racine Muladhara

  • L’élément Eau pour développer la fluidité et libérer les tensions émotionnelles

    • Et le chakra sacré Svadisthana

Comment y accéder?

Si vous êtes abonné-e à l’application “le yoga enchanté

Bonne nouvelle! Vous disposez désormais d’une nouvelle rubrique “pack” dans laquelle vous avez à disposition le premier pack en ligne

Visiter l'application

Si vous n’êtes pas encore abonné-e

Il n’est pas trop tard! Une petite surprise vous attend dans la rubrique “s’abonner” => C'est par ici

Si vous souhaitez bénéficier de ce pack hors abonnement, c’est possible!

Les liens sont disponibles sans limitation de durée dans l’onglet “Packs” de l’application.

Accéder à ce pack

D’autres packs seront bientôt disponibles mais je vous laisse déjà goûter et digérer celui-ci!

Prenez soin de vous!

Namasté

Isabelle

PS1: Il n’y a pas cours exceptionnellement ce jeudi et vendredi car j’anime une formation à Cannes

PS2: Prenez note des stages du dimanche à l’Atelier de yoga à Mouans Sartoux de 9H30 à 12H30: 28 novembre/23 janvier/27 février/27 mars/10 avril/15 mai/12 juin. Les places sont limitées

Je m'inscris au stage du 28 novembre

PS3: Ne perdez pas de vue les cours par niveaux des lundis et mardis (base, intermédiaire et confirmé) qui suivent une progression et vous font progresser, pensez à votre stratégie d’apprentissage 😉. Et le cours détente-récupération du samedi matin, quand on parle de soin…