Comment progresser en yoga?

Traversons nos Koshas

Mes chers yoginis et yogis,

Je voudrais désamorcer de suite cette notion de progrès. Progrès ne rime pas avec prouesse, au sens physique. Par exemple un danseur ou un gymnaste pourra très bien réaliser les postures, mais est-ce que cela fera de lui un yogi? Assurément NON! Vous voyez bien que le progrès physique n’est pas le seul indicateur de votre progression en yoga. Même si, je vous l’accorde, “toucher ses pieds” pour la première fois, est gratifiant. Mais vous pourriez aussi bien atteindre ce résultat dans une salle de fitness ou dans un cours de pilates.

Prashant, lors de ses dernières sessions, a bien évoqué l’évolution de certains yogas en tant que “culture physique”, avec des adeptes qui recherchent un bon “workout” Le label yoga, à coup sûr, vient anoblir leurs efforts et légitimer leur transpiration.

Ceci étant, il y a les personnes de nature rajasique, ultra dynamiques, qui recherchent un yoga plutôt physique, pourquoi pas. Mais j’ai envie de vous dire que le yoga, c’est “tout à la fois”.

Il faut savoir pratiquer l’alternance 😉entre une pratique dynamique et une pratique plus restaurative. Tout simplement parce que nous ne sommes pas dans les mêmes dispositions physiques, mentales et émotionnelles selon les jours, et selon les périodes de notre vie.

  • Pendant votre cycle par exemple, une pratique adaptée avec supports vous rafraichira et vous permettra de récupérer. Les postures debout et consort peuvent attendre!

  • Si vous êtes en période de périménopause avec ses symptômes sympathiques 😧, assurément un cours classique avec des postures debout vous épuisera. Il vous faut une pratique plus douce qui apaisera votre système. Et si vous pensez que vous régressez, vous avez bien tort!

Bien au contraire, une pratique restaurative vous permet une tenue longue des postures. Vous pourrez alors observer toutes les modifications qui s’opèrent en vous, de manière plus ou moins subtile. Vous pratiquerez alors Svadhyaya, l’étude de soi et des textes. Et vous progresserez! Car vous aborderez votre pratique avec plus de profondeur.

Prashant nous disait d’ailleurs que c’était ce que Guruji recherchait avant tout: la profondeur. Bien plus que la posture parfaitement alignée. Ne nous serions pas tous trompés, obsédés que nous sommes parfois par l’alignement postural? Je pense que non, si on sait ensuite, après avoir acquis les bases, se libérer de cette dictature des points clés qui nous maintiennent à l’extérieur de nous-mêmes, dans notre enveloppe physique Annamaya Kosha.

Selon les Vedas nous avons 5 enveloppes: les Koshas

  • Le corps physique, anatomique, le plus grossier relié à l’élément TERRE: Annamaya Kosha. On y retrouve tout ce qui correspond aux couches externes du corps (la peau, les muscles etc.). Il s’agit de notre enveloppe solide.

  • Le corps physiologique, vital relié à l’élément EAU: Pranayama Kosha. Il infuse la vie dans toutes les cellules de notre corps. Les textes classiques du yoga indiquent qu’elle s’étend au delà des frontières physiques du corps dans toutes les directions sur une largeur de “12 doigts”.

Imaginez que nous n’ayons que ces deux enveloppes: nous serions comme des comateux ou des bébés de quelques jours, incapables de recevoir des informations du monde extérieur et de réagir aux situations.

  • Le corps mental, vibrant, relié à l’élément FEU: Manomaya Kosha. Il nous permet de traiter les informations, d’analyser, de mémoriser. C’est ce qui constitue notre personnalité

  • Le corps intuitif, l’intelligence, relié à l’élément AIR: Vijnanamaya Kosha. C’est ce qui vient du cœur. Toutes les actions émanent de notre nature véritable, en dehors de toute considération matérielle.

  • Le corps causal ou transcendantal relié à l’élément ETHER: Anandamaya Kosha. Anandamaya représente la félicité 😁

Pour accéder à cet état de félicité, toutes nos enveloppes doivent être alignées ou je dirais, juxtaposées. Elles ne sont pas séparées les unes des autres, un effet dans une enveloppe se diffuse dans les autres. Chaque couche doit se fondre dans la suivante pour qu’il y ait une communication de l’extérieur vers l’intérieur et vice versa. Maya signifie “qui imprègne tout”.

Vous comprenez, qu’il s’agit là d’un alignement bien plus subtil que celui des bords extérieurs de pieds avec le tapis! 😁

Alors, je dirais que progresser, c’est pratiquer en s’imprégnant de l’imbrication de ces Koshas avec une observation fine de nos sensations. Parfois, au détour d’une posture: un éclair, brut comme le diamant, un sentiment quasi brutal de paix profonde, une sensation de monde qui s’arrête, un état de grâce si éphémère que l’on se demande si on ne l’a pas rêvé. Ne serions-nous pas, alors, aux portes de Anandamaya Kosha?

Demain, notre posture mystère est celle, peut-être, qui me transporte le plus:

  • C’est une posture assise et aussi une “parivrtta

  • Quand je la pratique j’ai l’impression de travailler tous les éléments à part égale (TERRE, EAU, FEU, AIR, ETHER)

  • Elle ouvre tous les diaphragmes

Bref, cette posture “me retourne”, au sens propre comme au sens figuré.🙃

RV à 18H 30. Pour recevoir le lien ZOOM (15 minutes avant la séance) ⬇️

S'inscrire maintenant

  • Choisissez la séance sur le planning et connectez-vous

  • Vous recevrez un mail au nom de Fitogram: vérifiez vos SPAMS

  • Installez-vous de telle sorte que je vous voie en entier, le tapis parallèle à l’écran

    Mot de passe : holiways06

Dans la joie de vous retrouver sur le tapis

Namasté

Isabelle

PS1: Toutes les séances sont disponibles en replay. Je vous envoie le lien si je ne vous vois pas en live. Donc ce n’est pas perdu!

PS2: Pas de changement de planning le Weekend de Pâques (cours samedi matin et lundi soir)